Accueil / Evènements / Sélection lecture
AFC Neuilly sur Seine


"L'humain, un drôle de genre"

Jacqueline Barthes


 

 

Ce livre est une quête.

Il nous fait participer à une recherche. Tenter de comprendre ce qui nous habite, et même nous fait vivre, nous les êtres humains.

Comment comprendre cette attente que l'on perçoit en nous ? Cet appel à aller vers un au-delà de nous-mêmes ? Plus encore : comment justifier l'existence en nous d'un tel appel? Un appel qui semble nous entraîner à une si grande distance de notre statut biologique d'être de matière.

Ces interrogations conduisent Jacqueline Barthes à s'engager dans un véritable périple.

Périple qui, à partir d'un regard sur l'homme émergeant de l'évolution de l'univers, le voit se reconnaître comme faisant partie d'un même ensemble : l'humanité. Une même humanité exprimée cependant sous deux modes : homme et femme. Deux modes soumis à un attrait réciproque évident. Un attrait engendrant un désir. Désir qui peut ouvrir un chemin conduisant à un véritable Amour.

La puissance d'impact d'un tel Amour sur nos êtres apparaît alors comme une clef pour comprendre l'être humain. C'est alors que Jacqueline Barthes va s'arrêter sur l'étonnante phrase de Pierre teilhard de Chardin : "C'est un Amour qui construit physiquement l'Univers".Pour questionner ensuite de façon critique ce point de vue. Voir cette pensée se croiser avec celles de Jean-Luc Marion, François Cheng, Maurice Zundel... Et voir finalement s'imposer le fait que l'homme est fondamentalement référé à l'Amour. L'Amour est sa première nécessitéde vie. Sa plus grande nécessité, au-delà même de la nourriture ou de l'air à respirer.

C'est l'Amour qui le fait vivre.


Diplomée de l'Ecole Supérieure d'Electricité et de l'Institut d'Administration des Entreprises de Paris, licenciée en théologie (Institut Catholique de Paris), Jacqueline Barthes a mené conjointement, et avec la même passion, une carrière d'ingénieur et un parcours de mère de famille. En 2013, elle s'était arrêtée sur le mystère du féminin. Ceci la conduisit à la publication d'un livre : le féminin : un drôle de genre. Livre qui lui valut d'être accueillie au Vatican au sein du Conseil Pontifical pour les Laïcs.


 

"Un arc en ciel dans la nuit"

de Dominique Lapierre

Edition Robert Laffont

 

 

L'avis d'Hélène : "Tout commence par l’arrivée de blancs hollandais qui doivent faire des potagers et autres cultures pour nourrir les marins qui feront escale en Afrique du Sud. Au moment de l’apartheid et comme toujours dans les moments les plus sombres de l’humanité, des personnalités nous laissent entrevoir la lumière. Au départ, nous suivons une jeune orthophoniste blanche qui ose se promener dans les quartiers noirs pour y ouvrir un dispensaire et soigner des malades qui sans elle seraient morts.

C’est ainsi que j’ai appris que la première transplantation cardiaque avait eu lieu à Johannesburg, mais il n’était pas question de prendre un cœur sur un donneur noir pour sauver un blanc et vice versa.

J’ai beaucoup aimé ce livre, car il est question de politique, de générosité, de droits de l’homme et de liberté de pensée."

 

"L'Amour sauvera le monde"

de Michael Lonsdale

Photographies d'Olivier Martel

Edition Philippe Rey

 

 

L'avis d'Hélène :"Un livre qui appelle à la prière et à l'intériorisation, de magnifiques photos et des réflexions de Michael Lonsdale pleines d'espérance. Un livre que l'on peut très bien offrir à des adolescents qui font leur confirmation. Un livre à avoir près de soi et qui peut se lire page à page sans tenir compte du numéro de page.

Quelques réflexions intéressantes sur le tournage du film "Des hommes et des Dieux"."

 

"Dans les forêts de Sibérie"

de Sylvain Tesson

 

 

 

L'avis d'Hélène : "Un homme décide de vivre 6 mois seul au bord du lac Baïkal. Loin de notre société suréquipée en matériel de communication et toujours plus stressante,  un moment de longs silences et de pureté qui donne envie de s’isoler de notre monde et de retrouver le sens d'une vie.

Alain tesson nous donne là à réfléchir sur l’intérêt de nos vies trépidantes et sur notre dur recherche du bonheur. Même si je ne suis pas d’accord sur le principe d’abandonner les siens pendant 6 mois, pour son rêve personnel étant donné que les connexions ne sont pas faciles, voire impossible de temps en temps.

Une retraite un peu plus difficile à organiser… ce qui est intéressant c’est de voir l’auteur, petit à petit s’émerveiller de petits riens comme le passage d'un oiseau à la fenêtre.

On découvre ici les bienfaits de la solitude, et surtout, les bienfaits du lieu qui permet à l’écrivain de s’émerveiller de petites choses qui semblent insignifiantes à nos yeux. Un livre rafraîchissant à lire plutôt en été que par -10°C. Une aventure intéressante que le lecteur vit avec l’auteur.

Une bonne piste pour un retour aux sources et revenir à des choix essentielles comme la beauté de la nature, le courage et l’amitié."

 

 

"Le féminin, un drôle de genre"

de Jacqueline Barthes

Collection A temps et à contretemps

Editions Saint Léger

 

 

 

C'est à une approche originale de la question du genre et de la féminité, que nous convie Jacqueline Barthes.

Son expérience de vie la questionnait. Elle voulait élucider la question  d'une spécificité profonde, réelle et non culturelle, du féminin. Et, au-delà de sa sensibilité, sa formation comme son esprit scientifiques lui imposaient la nécessité d'une compréhension argumentée. Voulant garder à distance les a priori communément admis, elle prit le parti de méthodiquement procéder à une simple observation, une véritable contemplation, de la femme au travers de son corps et de ses comportements. Elle fut ainsi conduite jusqu'à une vision à laquelle, à son grand étonnement, son être adhérait sans réticence tant il se reconnaissait.

 

"LE COUPLE DURABLE

OSER LES FIANCAILLES, CONSTRUIRE SON COUPLE AUJOURD'HUI"

du père Geoffroy-Marie

et de Alain et Elodie Le Gendre

Le sarment

Editions du Jubilé

 

L'avis d'Hélène :"Ce livre est intéressant mais reste théorique. La partie sur les fiançailles est très intéressante non seulement pour les futurs ménages mais également pour des ménages qui voudraient se remettre en question. Oser les fiançailles, peut être utilisé comme un livret à détacher"

 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2